fbpx
Des relations qui fonctionnent.
Vidéo

Les 4 killers de la relation

Leçon 2

Parmi les choses qui vous empêchent de créer des relations épanouissantes avec les autres, il y a 4 mauvaises habitudes qu’on voit facilement chez les autres.

Mais qu’on ne voit pas quand on les a chez soi-même.

Ces 4 habitudes sont ce que j’appelle les 4 killers de la relation. C’est à dire que si vous les adoptez, vous êtes assuré(e) soit de n’avoir plus aucune relation, soit de n’avoir que des relations qui ne seront pas agréables avec vous, soit de n’avoir que des relations avec qui vous n’aurez pas réellement d’échanges.

Dans cette leçon, nous allons examiner ces 4 killers et vérifier si vous avez adopté ces habitudes et dans quelles proportions.

Et si jamais vous les avez adoptées, je vous dirai comment faire pour vous en débarrasser définitivement.

Cette leçon est constituée de 4 chapitres.

1 - Si vous contrôlez les autres, ils ne vous aimeront pas.

2 - Si vous donnez des leçons aux autres, ils ne vous aimeront pas.

3 - Si vous êtes supérieur aux autres, ils ne vous aimeront pas.

4 - Si vous ne parlez que de vous aux autres, ils ne vous aimeront pas.

Avec de tels titres de chapitres, vous avez compris quels étaient les 4 killers de la relation.

Et vous aurez 4 exercices pour évaluer dans quelles proportions vous avez adopté ces 4 habitudes.

Bruno RASCHETTI Yumee. Créer des relations amoureuses qui fonctionnent grâce au programme Attirer l'Amour

Pour ne plus avoir d’amis, il suffit d’être détestable avec les autres. Certains y arrivent très bien.

Sachez qu’il faut entre 5 et 10 compliments pour faire oublier une critique ou une remarque désagréable ou même un comportement déplaisant.

1 - Si vous contrôlez les autres, ils ne vous aimeront pas.

Celles et ceux qui contrôlent, le font car ils doutent d’eux et de ce que leur réserve l’avenir.

Et, en contrôlant, ils pensent qu’ils évitent ainsi tous les risques.

Quand je parle de contrôle, je pense, par exemple, aux personnes qui veulent que vous fassiez les choses à leur manière et uniquement à leur manière.

Avec ces gens-là, vous ne vous sentez pas libre d’agir et de penser différemment d'eux.

D’ailleurs, si votre façon de faire est différente de la leur, ils se sentent mis en cause. C’est pour se défendre contre cette mise en cause, qu’ils condamnent votre façon de faire. Donc, ils vous critiquent.

Physiquement, on peut reconnaitre les "controlants" au fait qu’ils ne sourient pas souvent. C’est parce qu’ils sont souvent tendus par ce qui pourrait arriver. Et ça les empêche de profiter de l'instant présent.

Certains se mettent facilement et souvent en colère.

Vous pouvez aussi les reconnaître quand vous leur posez une question.

En général, ils répondent en démontrant avec beaucoup d'arguments que leur façon de faire est la seule possible.

Et ils vous suggèrent, soit avec autorité soit en vous culpabilisant, que vous ne devriez pas faire différemment d'eux.

Et vous pouvez aussi reconnaitre les contrôlants quand ils accusent les autres d'être responsables des erreurs commises.

Car, eux, ils ne sont jamais responsables. Les responsables sont toujours ceux qui n'ont pas écouté leurs conseils.

Donc, pour faire fuir les autres, contrôlez ! 

  • Dites aux autres ce qu’ils doivent faire.
  • Ne les considérez pas.
  • Imposez votre loi !

Votre travail : Déterminez si vous êtes contrôlant (e) (Exercices #70.2)

Posez-vous les 3 questions suivantes : 

1 - Est-ce que vous prenez rapidement les choses en main avant que les autres puissent réagir et sans le leur demander ?

2 - Acceptez-vous qu’on puisse avoir une opinion différente de la votre ?

3 - Est-ce que vous vérifiez souvent ce que font les autres ?

Prenez le temps de répondre à ces 3 questions.

Vous pouvez mesurer votre degré de contrôle en comptant le nombre de OUI que vous avez à ces 3 questions.

Avec 0 OUI, vous n’êtes pas du tout dans le contrôle.

Avec 1 OUI, vous commencez à l’être et ainsi de suite si vous avez plusieurs OUI.

Le remède contre le contrôle est le développement de l’estime de soi
Bruno RASCHETTI Yumee. Créer des relations amoureuses qui fonctionnent grâce au programme Attirer l'Amour

Contrôler les autres, c’est les infantiliser. 
Donc, c’est dévalorisant.

2 - Si vous donnez des leçons aux autres, ils ne vous aimeront pas.

Il y a des gens qui ont besoin de prouver aux autres que, eux, ils savent.

En raison de ce besoin, ils sont souvent en démonstration de leur savoir, qu'ils vous enseignent d’ailleurs, sans que vous le leur ayez demandé. Ils vous donnent une leçon.

A ce sujet, j’ai toujours un vieux proverbe en tête qui me dit «  Le savoir, c’est comme la confiture. Moins on en a, plus on l’étale.  »

Bruno RASCHETTI Yumee. Créer des relations amoureuses qui fonctionnent grâce au programme Attirer l'Amour

Le savoir, c’est comme la confiture. Moins on en a, plus on l’étale. 

Ce qui veut dire que, moins on sait de choses ou, moins on a le sentiment de savoir de choses, et plus on a besoin de prouver qu’on sait des choses.

Bien sûr, pas toutes les personnes qui vous donnent une explication sont des donneuses de leçons.

Celui (celle) qui répond à une demande et qui ne prend pas une posture supérieure en vous expliquant quelque chose, n’est pas un donneur (-neuse) de leçons.

Les donneurs de leçons veulent :

  • Montrer qu’ils sont meilleurs que les autres.
  • Qu’on les admire.
  • Obtenir de la reconnaissance sociale pour remplacer le manque d’Estime d’eux.

Votre travail : Déterminez si vous êtes donneur(-se) de leçons (Exercices #70.3)

Posez-vous les 3 questions suivantes : 

1 - Partagez-vous votre savoir sans qu’on vous le demande ?

2 - Si on vous contredit, cherchez-vous à avoir raison ?

3 - Vous sentez-vous fier(e) et valorisé(e) d’avoir montré votre savoir ?

Vous pouvez mesurer votre envie de donner des leçons en comptant le nombre de OUI que vous avez à ces 3 questions.

Avec 0 OUI, vous n’êtes pas du tout dans le besoin de donner des leçons.

Avec 1 OUI, vous commencez à l’être et ainsi de suite si vous avez plusieurs OUI.

Le remède contre le besoin de donner des leçons est le développement de l’estime de soi.

3 - Si vous êtes supérieur aux autres, ils ne vous aimeront pas.

Être supérieur ou inférieur à quelqu’un n’a aucun sens dans l’absolu.

On peut être plus doué dans un domaine et moins dans un autre.

Mais qui est le sage qui dira qu’un domaine est plus important qu’un autre du point de vue de bien être de tous les humains ?

Celles et ceux qui veulent se donner de l’importance en « montrant » leur supériorité aux autres ont juste besoin de prouver qu’ils ont de la valeur.

Et c'est toujours parce que, eux-mêmes, ne croient pas à leur propre valeur.

Notez que quelqu’un qui veut démontrer sa supériorité pourra aussi le faire en infériorisant les autres.

Pour vous montrer supérieur aux autres ou pour les inférioriser : 

1 – Agitez :

  • Votre position sociale (votre métier, votre société)
  • Vos richesses (voiture, maison, voyages, bijoux, …)
  • Vos réussites
  • Le nom de votre famille

2 - Rabaissez-les autres  ! 

Votre travail : Déterminez si vous prenez une posture supérieure aux autres (Exercices #70.4)

Même si vous êtes convaincu(e) de ne pas prendre une telle posture, posez-vous néanmoins les 4 questions suivantes : 

1 – Parlez-vous souvent des mêmes choses qui vous valorisent ?

(Par exemple votre métier, votre sport, des objets chers, vos réussites, …)

2 – Avez-vous du mal à reconnaitre les qualités des autres ou leurs avantages ? 

3 – Avez-vous du mal à complimenter sincèrement ?

4 - Avez-vous de la facilité à critiquer les autres en cherchant leurs défauts ?

Vous pouvez mesurer votre niveau de "supériorité" en comptant le nombre de OUI que vous avez à ces 4 questions.

Avec 0 OUI, vous n’êtes pas du tout dans le besoin de vous sentir supérieur.

Avec 1 OUI, vous commencez à l’être et ainsi de suite si vous avez plusieurs OUI.

Le remède contre le besoin de prendre une posture supérieure est le développement de l’estime de soi.

4 - Si vous ne parlez que de vous aux autres, ils ne vous aimeront pas.

Avez-vous remarqué la capacité que certains ont de ne parler que d'eux et de ne jamais s’intéresser à qui vous êtes ou à ce que vous faites ?

Ils racontent leur vie et leurs exploits en étant convaincus que leur vie est extraordinaire et qu'elle est la seule qui méritent d’être étalée.

En leur présence, c’est comme si vous n’existiez pas. Comme s’ils étaient le centre du monde.

Pensez à une personne que vous connaissez et qui agit comme cela.

Demandez-vous ce que vous ressentez face à cette personne.

Prenez quelques secondes vous focaliser sur cette personne et vos ressentis.

<> <> <>

En principe, vous devriez vous sentir insignifiant en présence de cette personne.

Voire, vous devriez vous sentir négligé(e) ou pas respecté(e).

Ces ressentis font que, face à une personne très égocentrée, on ne ressent pas d’attirance.

On peut même se sentir répulsée(e) ou écoeuré(e).

Pour reconnaître une personne égocentrée, il y a 4 critères :

1 - L’égocentré(e) ne parle que de lui (elle).

2 - Il (elle) ne pose pas des questions aux autres.

3 - Il n’écoute pas quand les autres parlent. Il coupe la parole pour reparler de lui (elle)

4 - Il (elle) aime être flatté(e)

Votre travail : Déterminez si vous êtes égocentré(e) (Exercices #70.5)

Même si vous êtes convaincu(e) de ne pas être égocentré(e), posez-vous néanmoins les 3 questions suivantes : 

1 – A la fin d’une rencontre, vous moquez-vous de connaitre les nom et prénom de votre interlocuteur ainsi que des détails sur sa vie professionnelle ou personnelle ?

2 – Cherchez-vous à parler plus souvent que vos interlocuteurs (-rices) ?

3 – Parlez-vous pour être flatté(e) ou valorisé(e) ?

Prenez quelques secondes pour répondre à ces 3 questions.

Vous pouvez mesurer votre niveau d’égocentrisme en comptant le nombre de OUI que vous avez à ces 3 questions.

Avec 0 OUI, vous n’êtes pas du tout égocentré(e).

Avec 1 OUI, vous commencez à l’être et ainsi de suite si vous avez plusieurs OUI.

Le remède contre l'égocentrisme est le développement de l’estime de soi.

Donc, vous l'avez compris, L’Estime de soi c'est la Solution pour avoir des relations qui fonctionnent.

Si jamais, à l’issue des exercices précédents, vous avez le sentiment que : 

  • Vous êtes un peu dans le contrôle. 
  • Vous donnez des leçons, 
  • Ou que parfois vous pouvez êtes supérieur(e) aux autres 
  • Ou enfin que vous parlez beaucoup de vous sans trop écouter les autres

 PAS DE PANIQUE.

Car, si vous en avez prix conscience, vous avez déjà fait 80% du travail.

Pour les 20% restant, la solution c’est : DEVELOPPEZ votre Estime de Vous !

Faites et refaites aussi souvent que possible les exercices du module 1 et vous comblerez les 20% sans vous en rendre compte.

Ou plutôt, si !


Vous allez vous en rendre compte car les gens seront de plus en plus attirés par vous.

Pen
>