Pacifier sa relation Archives - Yumee

Category Archives for Pacifier sa relation

Comment foirer ses relations

Comment foirer ses relations ?

Si vous avez trop d’amis, voici 5 attitudes à adopter pour foirer vos relations à coup sûr ! Aussi efficace pour les relations professionnelles qu’amicales ou amoureuses.

Attitude n°1 - Médire, critiquer, accuser

C’est une attitude très facile à adopter, il suffit de dire du mal d’une personne qui devient donc votre victime.

Je connais beaucoup d’amis autour de moi qui sont experts dans ce domaine.

En pratique, vous pouvez soit le faire dans le dos de la personne : c’est de la médisance. 

Le principe c’est de faire en sorte que votre interlocuteur méprise autant que vous votre victime.

Ou si vous en avez le courage, dire directement du mal en face à face avec votre victime : c’est de la critique.

Les deux sont très efficaces.

Par contre, ça finira toujours par arriver aux oreilles de votre victime et c’est à ce moment là que vous foirerez enfin la relation. 

Par exemple, vous pouvez dire : 

  • « Vous savez ce qu’on dit de Patrick…il paraît qu’il trompe sa femme… Et bien, je suis déçu. J’avais tellement d’estime pour lui ».
  • Ou plus directement « tu es nul Patrick, comment j’ai fait pour ne pas m’en rendre compte avant ? ».

Méprisez vos interlocuteurs et vous serez sûr de vous faire des ennemis.

Attitude n°2 - Se la péter, être supérieur

Votre but avec cette attitude c’est de rabaisser les autres pour leur montrer qu’ils ne vous arrivent pas à la cheville.

Là, vous avez plein de techniques comme frimer, vous vanter, faire croire que vous connaissez des personnalités…

Ce qu’il faut, c’est qu’ils se sentent bien minables par rapport à vous.

Et vous verrez que petit à petit, ils seront tellement mal dans leur peau qu’ils seront obligés de vous éviter puis de vous rayer de leur liste d’amis pour arriver à se sentir bien.

Yes ! C'était votre but !

  • Par exemple : « Moi je ne roule qu’en BMW, je ne suis pas comme tous ces "sans-dents" qui se trainent dans des Renault, Peugeot…ou autre Volkswagen (la voiture du peuple)…et toi tu roules dans quoi ? »

Soyez supérieur aux autres en tous lieux et tout le temps. Ils finiront par le croire.

Attitude n°3 - S’intéresser qu’à soi…pas aux autres

Pour que cette attitude soit efficace, efforcez-vous de ne parler que de vous…si l’autre tente de parler à son tour, vous lui coupez immédiatement la parole pour ramener le sujet sur vous.

Et s’il veut parler à tout prix, forcez-le à vous rendre la parole. Si besoin, appliquez l’attitude n°1 : vous le rabaissez ou l’humiliez.

Il n’y a que vous qui méritez d'être important dans la discussion. C’est comme cela que vous arriverez à lasser les autres de vouloir discuter avec vous et de rechercher votre présence.

Ils ne savent pas à quel point vous êtes important. Rappelez-leur sans cesse jusqu'à ce qu'ils n'en doutent plus.

Attitude n°4 - Vouloir contrôler la relation

Contrôler la relation, c'est décider pour les autres sans leur demander leur avis. Par exemple, lors d’un repas à plusieurs, c’est vous qui décidez ce que vous allez tous manger.

Ou lors d’une sortie au cinéma, vous choisissez le film sans rien demander aux autres. Et tant mieux s’ils ne l’aiment pas. C’est justement votre but ! Les dégoûter des choix que vous faites pour eux.

Et quand ils seront bien dégoûtés, ils s’éloigneront enfin de vous.

Attitude n°5 - Ne pas tenir ses promesses

Le mieux ici, c’est de promettre une chose et de faire autre chose. Faites cela plusieurs fois avec une personne que vous voulez éliminer de vos relations. Votre but est de perdre définitivement sa confiance.

Pour être efficace, vous pouvez augmenter les enjeux à chaque fois. Au début, vous oubliez juste d’acheter le pain, puis ensuite, oubliez vos rendez-vous…jusqu’à refuser de rembourser vos dettes.

Pensez que plus c’est gros, mieux c’est !  Mentez si vous le pouvez… 

Ne tenez jamais vos promesses. Ils risqueraient de s'y habituer.

Conclusion

Avec ces 5 attitudes, vous devriez rapidement faire le vide autour de vous en quelques semaines.

Bien sûr, vous avez compris que le ton de ce post était ironique. 

Il s’agit évidemment d’éviter ses attitudes. Pas seulement pour avoir plein d’amis mais simplement pour être une personne respectueuse envers les autres.

Cela dit, maintenant  que vous connaissez ces attitudes, vous pouvez en faire deux choses :

1 - vérifier que vous ne les adoptez pas quand des amis se détournent de vous 

2 - mieux comprendre quand vous-même, vous vous sentez mal à l’aise vis-à-vis d’une relation, si vous n'êtes pas victime d’une de ces attitudes.

Lisez également 5 clés pour avoir une belle relation et Comment écouter et parler pour résoudre un conflit pour créer de belles relations avec les autres.

Être à l'aise avec les autres n'est pas toujours facile.

Face à la difficulté, ne restez pas seul(e). Un coaching vous aide à accélérer votre transformation. Et ça vous donne de l'assurance dans vos relations avec les autres.

Grâce à un coaching, vous :

  • Vivez mieux vos relations
  • Accélérez vos changements 
  • Apprenez des techniques
  • Gagnez des ressources
  • Développez votre confiance
  • Appréciez mieux votre vie

90% des coachés estiment avoir atteint ou dépassé leurs objectifs

Vous avez aimé cet article, faites-en profiter vos amis.

Partagez !

Pour recevoir nos quiz, nouvelles videos et articles, abonnez-vous !

Vous avez une question ?

Laissez-nous votre message :

Suivez-nous !

5 clés pour avoir une belle relation

5 clés pour avoir une belle relation

5 clés pour avoir une belle relation

Vous êtes en couple et vous voulez avoir une belle relation ? Voici 5 clés fondamentales que vous devez mettre en place pour y parvenir.

Clé n°1 - Respecter et considérer l'autre

Le respect de l’autre dans une relation de couple est primordial.

Que ce soit par les paroles qui sont échangées ou par les gestes ou par les intentions, chacun doit se sentir respecté par l’autre. A défaut, celui qui n'est pas respecté peut se sentir dévalorisé par l'autre.

Imaginez une relation où l’autre ne vous considère pas. Où il vous parle comme si vous n’étiez pas aussi important que lui. Imaginez qu’il se fasse à manger que pour lui (elle). Imaginez que ses amis passent avant vous…

Comment peut-on se sentir aimé(e) dans de telles conditions ? C’est impossible bien sûr.

Et quand on est avec une telle personne, souvent on vit très mal cette situation… Il arrive que, malgré tout on veuille croire que la relation est possible. On s'y accroche et on finit même par trouver des excuses à l'autre pour se donner des raisons de rester dans cette relation. Mais une telle relation est toxique car on se sent dévalorisé(e) en permanence. 

Le manque de respect arrive souvent de façon discrète. Voici les premiers signes pour vous permettre de le reconnaitre : 

  • On définit l'autre en disant qui il (elle) est sans tenir compte de ses propos
  • On l’accuse sans vraiment l'écouter
  • On le (la) juge responsable d'une situation en lui attribuant 100% des torts
  • On condamne ses actes sans appel

En procédant ainsi, on dit clairement à l'autre que nous sommes au dessus de lui (elle).

Quand une personne ne nous respecte pas et nous fait passer après les autres, il est difficile de se sentir aimé(e) et heureux(se) dans cette relation.

Clé n°2 - Exprimer ses besoins et ses attentes

Quand nous étions petits nous avons été habitués à ce que notre mère (et parfois notre père) comprenne nos besoins sans que nous ayons besoin de parler. Heureusement d’ailleurs car, à cette époque, on ne savait pas parler.

Mais depuis, ça a changé… On a grandit. Sauf que certains dans leur couple pensent encore que l’autre doit deviner ses besoins ou ses attentes.

Et bien non !

L’autre adulte en face de vous ne pourra jamais deviner 100% de ce que vous avez en tête.

Le mieux c’est donc d’en parler et de ne surtout pas s’énerver quand l’autre ne fait pas exactement ce qu’on a envie qu’il fasse. 

Attendre que l'autre devine exactement nos besoins et nos attentes et les satisfasse sans qu'on ait besoin de s'exprimer, c'est lui confier le rôle de notre mère (ou père) quand nous étions bébé.

Clé n°3 - Je suis responsable de mon bonheur, pas l'autre !

L’autre n’est pas au service de mon bonheur comme l’était notre mère (père) quand nous étions bébés.

Je suis seul responsable de mon bonheur. Et c’est d’ailleurs une erreur fréquente que de penser qu’en couple on sera plus heureux que seul.

Si je ne suis pas heureux quand je suis seul c’est parce que j’ai des problèmes que je n’ai pas résolus. Et quand je me mets en couple, je ramène ces problèmes dans la relation en disant : « tiens, voilà mes problèmes, je n’ai pas réussi à m’en débarrasser quand j’étais seul, maintenant, ils sont à toi ! ».

Construire une relation de cette manière, c’est se préparer à beaucoup de souffrance de part et d’autre. Mieux vaut donc prendre en charge son bonheur soi-même.

Le meilleur moment pour travailler sur son couple, c’est avant d’en faire partie

Clé n°4 - Accepter l'autre tel qu'il (elle) est

Au début d’une relation, tout est beau. L’autre est fantastique. C’est la période d’idéalisation de la relation et de l’autre.

Puis, au bout de quelques semaines ou quelques mois, les défauts de l’autre commencent à nous gêner.

Et certains (certaines) tombent dans le piège de vouloir transformer l’autre : sa façon de s’habiller, sa façon de parler, sa façon de manger la soupe, ...et changer ses amis, …

Quand on choisit une personne, on prend tout ou rien !

On ne peut pas juste prendre une femme mais pas ses enfants d’une précédente relation.

Ou prendre un homme mais ne jamais vouloir voir sa mère.

Ou prendre une femme mais lui interdire de voir ses copines.

Etc.

Sinon on est juste un égoïste qui ne pense qu’à son propre confort.

Et si un égoïste  exige de tel sacrifices de votre part, c’est surement qu’il (elle) a des difficultés personnelles non résolues. Et qu’il vaut mieux peut-être le (la) laisser résoudre ses difficultés seul(e) de son côté.

Bien sûr, on peut solliciter que l’autre change certains détails. Mais on parle alors d’ajustements.

Et n’oubliez pas que solliciter n’est pas exiger !

Vouloir transformer son partenaire de vie pour qu'il nous corresponde mieux c'est comme jouer à la poupée quand on est enfant.

Clé n°5 - Faire confiance à l'autre

La confiance est ce qui fonde une relation car, sans cela, vous êtes en permanence inquiet de ce que fait l’autre, et avec qui il (elle) est…

Il y a trois raisons qui peuvent affecter le niveau de confiance dans une relation :

  1. l’un des deux est « volage »
  2. l’un des deux n’est pas « volage » mais l’autre pense qu’il(elle) l’est
  3. l’un des deux ne respectent pas ses promesses ou ses engagements : arriver en retard sans prévenir, faire des dépenses importantes sans en parler à l’autre, etc. Il s'agit ici d’un manque de fiabilité qui fait qu’on ne peut pas s’appuyer sur la personne.

Dans le 1er cas, si l’autre est vraiment volage et ne peut s’empêcher de l’être, il n’y a pas grand chose à faire : soit vous le supportez (si vous y arrivez) soit vous partez.

Dans le 2ème cas, il est essentiel que celui qui est inquiet à tort arrive d’abord à se faire confiance à lui-même afin de se rassurer sur sa propre capacité à être suffisant pour l’autre.

Et dans le 3ème cas, il est possible d’arranger la relation en expliquant à l’autre quels signes nous sont nécessaires pour que notre besoin de fiabilité soit satisfait. 

Si l'amour et le respect sont les briques du couple, la confiance en est le ciment.

Conclusion

Voilà donc 5 clés sans lesquelles aucune relation de couple ne peut vraiment fonctionner longtemps de façon épanouissante.

Si vous démarrez juste une nouvelle relation soyez attentif à ce que ces 5 clés soient présentes dès le début…sinon posez-vous la question : « Est-ce la bonne personne ? »

Et si vous êtes en couple depuis longtemps et qu’une ou plusieurs clés sont absentes, écrivez-nous, nous trouverons des solutions pour arranger cela.

En cas de difficultés dans votre couple, lisez également Comment écouter et parler pour résoudre un conflit vous y trouverez des solutions.

Avoir une relation de couple épanouissante n'est pas toujours facile.

Face à la difficulté, ne restez pas seul(e). Un coaching vous aide à accélérer votre transformation. Et ça vous donne de l'assurance dans vos relations avec les autres.

Grâce à un coaching, vous :

  • Vivez mieux vos relations
  • Accélérez vos changements 
  • Apprenez des techniques
  • Gagnez des ressources
  • Développez votre confiance
  • Appréciez mieux votre vie

90% des coachés estiment avoir atteint ou dépassé leurs objectifs

Vous avez aimé cet article, faites-en profiter vos amis.

Partagez !

Pour recevoir nos quiz, nouvelles videos et articles, abonnez-vous !

Vous avez une question ?

Laissez-nous votre message :

Suivez-nous !

Comment écouter et parler pour résoudre un conflit

Comment écouter et parler pour résoudre un conflit

Quand on parle à une autre personne, la conversation a parfois du mal à s’établir.

Parfois, on ne s’écoute pas vraiment. Nos pensées et notre comportement s’y opposent surtout dans le cadre d'un conflit. Découvrez les 7 règles pour se parler vraiment et résoudre ses conflits.

7 règles pour se parler vraiment

1 - Être présent et ne rien faire d'autre

Être présent, ça veut dire de ne pas être en train de penser à autre chose que la conversation qui se déroule là maintenant.

Et ne rien faire d'autre, ça veut dire : pas de multitâches. On n’est pas en train de penser au repas du soir à venir dans le futur, ni au weekend, ni à la dernière réunion au travail qui s’est déroulée dans le passé… On est là, bien présent concentré sur le conflit à résoudre.

Chaque personne à qui vous parlez connait quelque chose que vous ne connaissez pas. Ecoutez !

2 - Être modeste et humble

Cela consiste à ne pas faire étalage de sa science…si vous parlez à l'autre juste pour dire à quel point vous connaissez pleins de choses, vous le mettez en position d’infériorité. 

Commencez une conversation avec l’idée que vous allez apprendre des choses. Chaque personne que vous rencontrez connait au moins une chose que vous ne connaissez pas. Surtout, mettez votre ego de coté même si vous avez envie de briller. Ca va rendre l’autre plus à l’aise et il pourra dialoguer d’égal à égal.

La connaissance, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale.

3 - Posez des questions ouvertes

Une question ouverte, c’est une question à laquelle on répond par autre chose que OUI ou NON.

Par exemple : « Tu vas bien ? ». La réponse attendue ici c’est soit OUI, soit NON. C'est donc une question fermée.

Alors que si vous demandez « Comment vas-tu ?», la réponse c’est « Je vais bien » ou « je vais moyen »,… C'est une question ouverte.

La meilleure façon de poser des questions ouvertes, c’est de commencer ses phrases par  : qui, quoi, quand, où, (pourquoi) comment.

L’avantage de poser des questions ouvertes dans la résolution d’un problème, c’est que ça crée le débat entre deux personnes. Donc, c’est utile pour trouver une solution au conflit.

Parfois, on peut tomber dans le piège de poser une question ouverte pour diriger l’autre. Exemple : "Tu préfères manger chez mes parents samedi ou dimanche ?". Le but ici est juste d'inciter l'autre à accepter le repas dans la belle famille ce weekend.

Une question plus juste serait : "Tu préfères manger chez mes parents ce weekend ou ailleurs ?".

Comprenez bien que tout dépend de l'intention de celui qui pose la question. Cette intention ne doit pas être enfermante. Si elle l'est, l'autre va le ressentir inévitablement. Et cela ne sera pas favorable à une résolution de conflit.

Une question ouverte donne plus de choix de réponses à l'autre. 

4 - Sortez votre ego du conflit

Si vous ignorer quelque chose, ou si vous avez tort, reconnaissez-le.

Ne noyez pas le poisson en faisant croire que vous savez ou que vous avez raison car personne ne sera dupe à long terme. Et votre réputation va en souffrir. C'est certain !

Avouez vos limites ! Et passez plus rapidement à la phase suivante : la résolution de la difficulté.

Si vous avez du mal à mettre votre ego de coté, c’est parce que vous vous dites des phrases comme :

«  si j’avoue que je ne sais pas ou si je reconnais mes torts, je vais passer pour un faible (ou une inculte, idiot,…) »

Evidement une telle pensée ne vous aide pas à mettre votre ego de coté. Changer cette phrase par :

«  si j’avoue que je ne sais pas ou si je reconnais mes torts, je montre ma sagesse»

ou

«  si j’avoue que je ne sais pas ou si je reconnais mes torts, je montre que je suis responsable de mes actes »

Avec de telles phrases, vous aurez l’énergie de ranger votre ego et de rentrer réellement dans la discussion pour résoudre le conflit.

A chaque fois que votre ego prend une décision, c'est la mauvaise ! 

5 - Ne coupez pas la parole

Quand l’autre parle de son expérience ne le coupez pas pour parler de vous…c’est toujours très frustrant de se faire voler la parole !

Si on a tendance à prendre la parole aux autres c’est pour 3 raisons : 

  1. Parler est plus facile que d’écouter du point de vue des efforts intellectuels à fournir.
  2. Quand je parle, je suis en contrôle….ça me rassure.
  3. Quand je parle, j’ai plus de chance d’imposer mon point de vue.  

Le problème avec une telle attitude, c’est que l’autre n’a pas épuisé son sujet…et il va resté frustré tant qu’il n’aura pas fini. Parfois ça dure des jours, des mois voire des années !

Et ça, c’est  la meilleure façon pour faire durer un conflit dans une relation pendant longtemps...longtemps...

6 - Soyez bref

Ne vous répétez pas encore et encore à devenir saoulant. 

"Une bonne conversation, c’est comme une minijupe : suffisamment courte pour retenir l’attention. Et suffisamment longue pour couvrir le sujet." 

Et quand vous vous répétez, vous donnez l’impression que vous n’avez plus rien d’intéressant à dire.

Plus vous êtes concis, plus vous démontrez que vous maitrisez le sujet. 

7 - Ecoutez

Ca paraît évident…mais c’est quand même utile de le rappeler.

Pour comprendre, il faut entendre et pour entendre, il faut écouter.

En réalité, dans le cadre d’un conflit, si on n’écoute pas, c’est parce qu’on croit déjà tout savoir sur la situation ou la personne...considérée alors comme un adversaire. 

Donc, on n’est pas dans l’écoute ; on prépare la réponse. De notre propre point de vue, on a déjà accusé, jugé et condamné l’autre souvent.

Et, si l’autre a fait pareil, le conflit est insoluble !

Comprenez bien que si vous raisonnez en fonction de ce que vous croyez déjà sur l’autre et sur la situation, alors vous n'êtes plus du tout dans l'écoute. Vous cherchez juste à le convaincre. 

Et moi, quand quelqu’un fait semblant de m’écouter, juste pour tenter de me convaincre que j’ai tort… j’ai beaucoup de mal à rentrer dans la discussion.

Respectez les opinions de votre interlocuteur. Ne lui dites jamais qu'il a tort. (D. CARNEGIE) 

Conclusion

Vous avez donc 7 règles très simples à appliquer pour résoudre un conflit :

  • Soyez présent, ne pensez pas à autre chose et surtout ne faites pas autre chose durant la conversation.
  • Soyez modeste ou humble
  • Posez des questions ouvertes
  • Rangez votre ego 
  • Ne coupez pas la parole
  • Soyez bref
  • Ecoutez

Ce sont des règles de bases. Et nous verrons dans de prochaines sujets comment aller encore plus loin pour pacifier sa relation.

Faire le tri dans sa façon de relationner n'est pas toujours facile.

Face à la difficulté, ne restez pas seul(e). Un coaching vous aide à accélérer votre transformation. Et ça vous donne de l'assurance dans vos relations avec les autres.

Grâce à un coaching, vous :

  • Vivez mieux vos relations
  • Accélérez vos changements 
  • Apprenez des techniques
  • Gagnez des ressources
  • Développez votre confiance
  • Appréciez mieux votre vie

90% des coachés estiment avoir atteint ou dépassé leurs objectifs

Vous avez aimé cet article, faites-en profiter vos amis.

Partagez !

Pour recevoir nos quiz, nouvelles videos et articles, abonnez-vous !

Vous avez une question ?

Laissez-nous votre message :

Suivez-nous !

Avoir des relations plus épanouissantes (3ème partie)

Le développement personnel est LA RESSOURCE CLÉ pour vous aider à CRÉER des relations avec des personnes qui vous correspondent vraiment.  Et même si vous êtes en couple, il vous aide à TRANSFORMER votre relation pour la rendre plus épanouissante. Cet article est la suite de la 2ème partie et de la 1ère partie

La suite...

Pour les clés n°1 à 8 voir les deux premiers articles.

9

Comprendre les besoins et attentes de l'autre

Bénéfices : Réduire puis éliminer toutes les frustrations de l’autre en comprenant puis en satisfaisant (si possible) ses besoins et ses attentes.

10

Tolérer les différences de l'autre

Bénéfices : En finir avec les tensions que l’on crée dans la relation à cause de ce qu’on ne supporte pas chez l’autre. S’appuyer sur ces différences pour fortifier la relation.

11

Être attentif à l'autre

Bénéfices : Renforcer la relation en démontrant que l’autre est important à vos yeux.

12

Faire confiance à l'autre

Bénéfices : Renforcer la relation en démontrant que l’autre est digne de confiance. Réduire puis éliminer toutes les formes de méfiances l’un vis-à-vis de l’autre.

EXIGER de l'autre est souvent le raccourcis que l'on prend quand on pense que CONTROLLER la relation est la solution aux difficultés. Alors que la vraie solution c'est CHANGER SOI-MÊME.

Enfin...

13

Être optimiste et positif

Bénéfices : Développer sa capacité à se projeter dans l’avenir et dans la relation pour renforcer la confiance de l’autre dans la solidité du lien.

14

Rire souvent

Bénéfices : La joie d’une personne apporte encore plus d’envie de construire avec elle et de rire avec elle.

DANSE comme si personne ne te regardait, RIS comme si personne ne t'avait jamais fait pleurer, CHANTE comme si personne ne t'écoutait, VIS chaque instant comme le dernier. 

Vous avez une question concernant cet article ?

Laissez-nous votre message :

Pour recevoir nos quiz, nouveaux événements et articles.

Suivez-nous !

Avoir des relations plus épanouissantes (2ème partie)

Le développement personnel est LA RESSOURCE CLÉ pour vous aider à CRÉER des relations avec des personnes qui vous correspondent vraiment.  Et même si vous êtes en couple, il vous aide à TRANSFORMER votre relation pour la rendre plus épanouissante. Cet article est la suite de la 1ère partie

Couple

Quand on est en couple depuis quelques mois ou années, une certaine routine relationnelle peut s’installer et dégrader doucement les bonnes intentions que nous avions en debut de relation.

En clair, on oublie que notre partenaire est une personne fantastique et on fait moins d’efforts pour rendre agréable la relation. Et moins on fait des efforts, moins l'autre a envie d'en faire.

C’est ainsi que se met en place un cercle vicieux qui aboutit à une relation qui se dégrade et qui éloigne les deux partenaires. On finit par vivre deux vies parallèles voire se séparer.

Le développement personnel vous aide à prévenir qu’un telle dégradation se produise ou à réparer la relation quand elle est déjà dégradée.

Vous allez notamment travailler sur :

5

Exprimer vos besoins et attentes

Bénéfices : Identifier vos besoins et vos attentes et les exprimer dans un mode de communication qui est acceptable pour tout le monde.

6

Oser dire NON

Bénéfices : Oser exprimer ce qui ne vous convient pas afin que vous soyez à l’aise dans la relation. L’objectif est d’aimer la relation et de ne pas la subir.

7

Gérer les disputes... négocier

Bénéfices : Transformer les disputes en avantages pour la relation plutôt qu’en cicatrices toujours présentes. En finir avec les ambiances lourdes qui durent des jours...

8

Communiquer avec respect sans juger

Bénéfices : Se parler de façon à ce que chacun se sente « énergétisé(e) » par la relation. Retenir les paroles maladroites et blessantes qui gâchent la relation.

Nous croyons qu'en formant un couple on ne devient qu'UN. Mais nous sommes et nous serons toujours DEUX personnes distinctes et bien différentes. Décider d'avoir une RELATION EPANOUISSANTE est un CHOIX

Vous avez une question concernant cet article ?

Laissez-nous votre message :

Pour recevoir nos quiz, nouveaux événements et articles.

Suivez-nous !

Avoir des relations plus épanouissantes (1er partie)

Le développement personnel est LA RESSOURCE CLÉ pour vous aider à CRÉER des relations avec des personnes qui vous correspondent vraiment.  Et même si vous êtes en couple, il vous aide à TRANSFORMER votre relation pour la rendre plus épanouissante. Démonstration…

Célibataires

Certains vivent très bien leur célibat et sont finalement (quasi) heureux de leur situation.

Mais d’autres se sentent seul(e)s et aimeraient bien être avec quelqu’un qui les comprenne et les soutienne dans les moments difficiles. Ces derniers ont le sentiment qu’en couple ça sera mieux que seul. C’est une erreur.

Et se mettre en relation avec quelqu’un pour rompre son célibat n’est pas une bonne raison.

Certes, souvent, on démarre une relation avec une homme ou une femme que nous trouvons pétri(e) de qualités. Et nous sommes intimement convaincus que c’est la personne qui nous correspond !

Et c’est là où la difficulté commence. Car, si on n’y prend pas garde, au début d’une relation on est un peu aveugle.

En voici la preuve : pour la plupart de vos anciennes ruptures amoureuses, vous ne pensiez pas la même chose de lui (elle) à la fin de la relation, qu’au debut de la relation. Etiez-vous aveugle au début de la relation ou à la fin ?

Cela vient du fait qu'au début d’une relation :

1 - On porte (souvent) des masques…juste pour paraitre mieux ou pour correspondre à ce que l’autre espère de nous… et là notez bien, qu’en réalité, on n’a aucune idée précise de que l’autre espère. On l’a juste intuité en se basant sur les premières minutes de la rencontre.

2 - On se voile un peu la face en idéalisant l’autre : on aimerait tellement qu’il (elle) corresponde à notre idéal d’homme (femme) qu’on finit par se convaincre qu’il (elle) est cet idéal.

Et cerise sur le gâteaux, ce sont souvent les deux partenaires qui jouent ces deux jeux jusqu’au jour où ça sera trop d’effort pour maintenir les rôles : les caractères naturels auront alors remplaceé les rôles… créant soit des séparations soit de graves crises dans la relation. C’est ce qui arrive après 1 à 2 ans de relation.

Idéalement, on ne devrait pas avoir besoin de jouer de rôles ; rester soi-même devrait nous suffire.

Voici ce que le développement personnel va vous apporter.

1

Vous aimer vous-même bien plus qu’avant

Bénéfices : Vous n’aurez plus besoin d'agir uniquement pour plaire à l’autre pour vous sentir « apprécié(e) ». Avec n'importe qui, vous serez à l’aise en étant vous-même.

2

Avoir confiance en vous

Bénéfices : Vous vous sentirez à la hauteur… de vos nouvelles relations ! Convaincu(e) que quelle que soit la situation, vous serez capable de vous adapter.

3

Mieux connaitre vos doutes, vos besoins et vos attentes

Bénéfices : Vous vous débarrasserez de vos doutes et  craintes et vivrez sans encombre. En prenant conscience de vos vrais besoins et attentes, vous saurez mieux reconnaitre quelles sont les relations qui peuvent sincèrement y répondre. 

4

Vous connecter à vos ressentis

Bénéfices : Votre intuition sera plus affûtée ; vous ressentis vous diront ce qui est bon ou pas pour vous.

Ces quatre objectifs de développement personnels vous aident grandir et à mieux accueillir vos futures relations. Et plus on y a travaillé avant de se mettre en couple...mieux c'est ! Car le meilleur moment pour travailler sur son couple c’est avant d’en faire partie !

Vous avez une question concernant cet article ?

Laissez-nous votre message :

Pour recevoir nos quiz, nouveaux événements et articles.

Suivez-nous !