3 raisons qui vous empêchent d’aborder quelqu’un en soirée…et ses solutions – 2ème partie - Yumee

3 raisons qui vous empêchent d’aborder quelqu’un en soirée…et ses solutions – 2ème partie

Vous aimeriez pourvoir parler facilement et sans hésitation à un(e) inconnu(e) en soirée ?

Mais voilà… Vous n’osez pas y aller. Vous regardez cette personne de loin et vous vous dites :

  • Je vais avoir l’air ridicule
  • De toute façon, je ne l’intéresserais surement pas
  • Je ne sais même pas quoi lui dire
  • Etc.

Et vous vous retrouvez à la fin de la soirée…comme au début : seul(e) !

Vous vous en voulez de n’avoir pas osé l’aborder. Vous vous promettez que la prochaine fois vous oserez lui parler. Mais, en réalité, la prochaine fois ressemble toujours à la dernière.

Pourtant, avec quelques astuces comportementales, vous pouvez sortir de cette frustration à répétition !

Et pour cela, il n’est pas nécessaire de lire des tonnes de bouquins ou de faire des stages à répétition. Il suffit juste de lire et d’appliquer les astuces qui sont données dans cet article.

Ce qu’on ne vous a pas appris à l’école

Vous avez appris des math, du français, de la géographie, de l’anglais… pendant 10 à 20 ans !

Mais vous n’avez pas passé une minute à apprendre comment développer votre :

  • Confiance en vous : « je suis capable de réussir ce que j’entreprends »
  • Estime de vous : « je suis suffisamment bien pour qu’on m’apprécie / m’aime »
  • Acceptation des échecs : « si j’échoue, je recommencerais cela ou autre chose »

Et aujourd’hui, à cause de ces 3 raisons, vous avez peur d’aller à la rencontre de l’autre !

PAS DE PANIQUE ! Pour y remédier, Yumee vous propose un cours de rattrapage en « développement personnel » en 3 leçons :

Leçon 1 - Avoir plus confiance en vous 

Hier

Leçon 2 - Augmenter votre estime de vous

Aujourd'hui

Leçon 3 - Effacer la peur d’échouer

Demain

Soyez à l’aise dans toutes les situations en 3 leçons

Leçon 1 - Avoir plus confiance en vous

.../...

Lire l'article ici.

Leçon 2 - Augmenter votre estime personnelle

S’aimer soi-même est essentiel pour avoir des relations épanouissantes avec les autres. A défaut, vous dépendez de leurs regards et vous attendez de la reconnaissance et de la valorisation de leur part. 

Si dans la petite enfance, on vous a dit : 

  • « Range ta chambre, tu seras gentil »,  
  • « Fais-moi plaisir, vas te laver les mains »
  • Etc.

Vous en avez déduit que pour être aimé(e), il faut faire plaisir aux autres. Et devenu adulte aujourd’hui, vous considérez que pour être apprécié(e) des autres, il faut continuer à faire ce qu’ils souhaitent.

Est-ce votre cas ? Pour le savoir testez-vous en vérifiant si vous vous vous reconnaissez dans les situations ci-dessous : 

  • Vous faites ce que vous ne voulez pas pour faire plaisir à quelqu’un d’autre.
  • Vous dites OUI, alors que vous pensez NON.
  • Vous n'osez pas parler en public.
  • Vous ne savez pas ce qui est bon pour vous.
  • Vous pensez d’abord aux autres avant vous-même.
  • Vous pouvez paraître faible ou effacé(e).
  • Vous vous critiquez et vous dévalorisez vous-même (comme pouvaient le faire vos anciennes figures parentales).
  • Vous vous trouvez des défauts.
  • Vous craignez de vous lancer dans des projets de peur de les rater.
  • Vous avez peur du conflit.
  • Vous êtes toujours d’accord avec les autres.
  • ...

Vous vous reconnaissez dans certaines de ces situations ?

Pas de panique ! Voici des exercices pour augmenter l'estime de soi.

Une faible estime de soi est la garantie de s'engager dans des relations de dépendance avec les autres. De telles relations  programment vos futurs échecs. relationnels.

1er exercice : « Je m’accepte tel que je suis »

1ère étape : si vous n’acceptez pas un aspect physique chez vous ou un trait de caractère qui vous déplait, posez-vous la question suivante :

« Si je rencontre quelqu’un dans la rue qui est comme moi avec cette « particularité », quelle sera ma réaction ? »

Il est probable que finalement, cette « particularité » soit insignifiante quand vous la voyez chez quelqu’un d’autre. Alors que vous la trouvez énorme et inacceptable chez vous.

2ème étape : pendant 1 semaine, observez chaque personne que vous rencontrez pour en trouver 10 par jour qui ont cette « particularité » que vous n’aimez pas chez vous.

Pour chaque personne, listez les inconvénients que ça lui procure.

Avec ces deux étapes, vous allez vite vous rendre compte que les « particularités » que vous n’aimez pas chez vous, ne sont pas importantes, qu’elles engendrent peu d’inconvénients et que, finalement, personne ne les remarque vraiment.

Refaites cet exercice régulièrement pour ancrer chaque fois un peu plus les effets bénéfiques ressentis.

Si vous avez du mal à faire cet exercice seul(e), faites appel à nos coachs ! Avec eux, vous accélérez vos réussites !

2ème exercice : « Je me compare à moi-même et non plus aux autres »

Puisque c‘est en vous comparant aux autres que vous vous dévalorisez, la solution consiste à remplacer l’objet de la comparaison (les autres) par un autre objet qui donne un résultat positif : vous-même, plus jeune de quelques jours (ou quelques mois ou plus).

Si vous vous comparez à la personne que vous étiez il y a deux mois, vous pouvez observer que :

  • Vous avez appris beaucoup de choses en deux mois.
  • Vous avez eu des succès et des échecs ; mais en moyenne, les échecs l'emportent sur les succès.
  • Vous vous êtes donc « amélioré(e) » avec le temps.
  • Vous avez acquis de la valeur.

Et si cette comparaison avec le "vous" d’il y a deux mois ne me donne pas le sentiment que vous avez pris de la valeur, vous n’avez qu’à changer de date de comparaison.

3ème exercice : « Je fais la différence entre désaccord et désamour »

Cet exercice a pour objectif de vous faire réaliser que si quelqu’un est en désaccord avec vous, ça ne veut pas dire qu’il vous aime (ou apprécie) moins.

Suivez ces étapes :

1 – Prenez l’idée que vous voulez défendre et imaginez que vous puissiez lui donner la forme d’un personnage de 10 cm de haut par exemple.

2 – Imaginez que votre interlocuteur fasse la même chose avec son idée qui est opposée à la vôtre.

3 – Voyez cette scène où vous êtes tous les deux en train de regarder les deux idées (les 2 personnages de 10 cm de haut posés sur la table) échanger leurs points de vue.

A ce stade vous n’êtes donc plus impliqué(e). C’est votre idée qui l’est !

Si la discussion s’envenime, c’est votre idée (votre avatar de 10 cm) qui est pris à partie. Pas vous !

Et si la discussion dégénère, ce n’est plus un débat d’idée mais un affrontement entre deux personnes qui se défendent pour sauver leur « honneur ». Nous vous recommandons de sortir de cette bataille d'égo à l’aide des techniques d’AFFIRMATION DE SOI que vous trouverez là : oser dire NON

Nous sommes conscients que ces exercices sont délicats à mettre en oeuvre quand on n'a pas l'habitude de ces techniques.

Faites-vous aider par nos coachs pour décupler vos capacités !

Leçon 3 - Effacer la peur d'échouer

A venir  demain...

Vous avez une question concernant cet article ?

Laissez-nous votre message :

Pour recevoir nos quiz, nouveaux événements et articles.

Suivez-nous !

Bruno RASCHETTI

Je suis un passionné de la relation humaine. Et quand, grâce à moi, deux proches peuvent dépasser leurs craintes et enfin établir une relation de qualité, alors je me sens utile. C‘est le service que j’ai envie de rendre au plus grand nombre en publiant sur Yumee.fr.